1

In Magazine n°192 – Juillet / Août 2020

Refonder nos modes de consommation

La pandémie planétaire à laquelle nous sommes confrontés continue à s’accroître sur plusieurs continents et ressurgit par endroits. Cette crise sanitaire, sans précédent, nous a contraints à vivre une situation inédite, de confinement imposé pour certains, de l’obligation à poursuivre leur activité pour d’autres. La délocalisation de la fabrication d’un nombre impressionnant de produits avec une économie mondialisée au ralenti a généré des difficultés d’approvisionnement jusqu’à des pénuries. Cette situation est apparue, pour une majorité comme une remise en question de nos modes de vie.

Pendant le confinement, une certaine inflexion dans les modes de consommation a pu être observée, tel cet engouement pour le bio qui a touché tous les types de produits alimentaires et a été particulièrement marqué dans les supermarchés de taille intermédiaire et les magasins de proximité. Toute une partie des consommateurs ont privilégié les « produits naturels » et le « local », présentant à leurs yeux de meilleures garanties sur le plan sanitaire. Le « local » rassure plus que le « bio », dont la massification fait redouter la reproduction des méfaits de l’industrialisation alimentaire. Par ailleurs, le « local », au-delà de ses bienfaits sur l’environnement et sur la santé, engage une forme de « souveraineté » ou d’indépendance territoriale perçue comme très précieuse, en particulier dans le contexte actuel.

L’hyperconsommation participe à l’épuisement des ressources naturelles, tant en matières premières qu’en énergie, avec pour conséquence de multiples pollutions sur l’ensemble de la planète et une surproduction de déchets. Le changement climatique est un fait avéré, sa prise en compte impose de mettre en œuvre la transition écologique. Mais face à l’urgence des actions à mener, nous constatons l’insuffisance des politiques publiques et le manque de volonté d’agir. Comment, dans ces conditions, passer d’une surconsommation à une consommation responsable ? Comment redonner du pouvoir au consommateur ? Notre association milite en faveur d’une économie circulaire généralisée opposée à l’économie linéaire qui produit pour détruire.

En attendant, la récession économique qui s’annonce menace de tout balayer sur son passage. L’inquiétude est forte parce que derrière cette crise économique une crise sociale de grande ampleur est à craindre. Et nombreux sont ceux qui redoutent que cette épidémie ne creuse davantage les inégalités.