IN Magazine N° 176 – Novembre / Décembre 2017

Télécharger ce numéro Sommaire des numéros Voir la bibliothèque S'abonner à In Mag
Actualités Etats généraux de l’alimentation. Vie nationale Dieselgate : retour vers le futur, ou le scandale industriel perpétuel. Logement Un Congrès HLM 2017 très agité. Transport Nouvelle liaison TGV Paris-Bordeaux : étatiser les risques, privatiser les bénéfices... Dossier L’assemblée générale à l’écoute du terrain. Vie locale Seine-maritîme • Val-d’Oise. Memento

Engager Indecosa CGT sur tous les fronts

 

L’Assemblée générale de l’association qui s’est tenue à Balaruc les 18 et 19 octobre a marqué le début d’un nouveau mandat, avec un Bureau et un Conseil d’administration renouvelés. À cette occasion, nous étions 120 réunis et concentrés sur nos travaux et le partage de nos expériences. À l’issue d’un vote démocratique, les militants m’ont confié à nouveau la présidence de l’association pour les trois années à venir. Je mesure ma responsabilité à la veille d’une année durant laquelle vont se dérouler les élections des représentants de locataires.

Durant l’AG, une forte volonté d’engager Indecosa-CGT à fond dans la campagne qui s’annonce s’est fait entendre. La campagne sera donc menée sans tarder, sur tous les fronts, dans les territoires comme au niveau national, avec les UD, les UL et, s’il le faut, devant le CCN. Cette campagne, en portant largement les valeurs de solidarité de la CGT, vise un objectif : l’élection de cent représentants de locataires Indecosa-CGT.

Mais les combats sont nombreux et je n’oublie pas les autres domaines qui nous mobilisent : le pouvoir d’achat et la fiscalité, l’environnement, l’alimentation, la santé, l’énergie… Tous ces sujets ont été abordés à Balaruc lors de débats constructifs et apaisés où dominaient l’écoute et la volonté d’agir plus efficacement. Les problèmes que rencontrent les associations n’ont pas échappé non plus au propos échangés. Baisse drastique des droits syndicaux, manque de militants, de temps, de moyens, et manque de considération de la part des syndicats. Malgré tout, de nombreux camarades ont témoigné d’une énergie incroyable et d’initiatives remarquables. Certains sont venus nous faire part de la renaissance d’associations. D’ailleurs, depuis notre dernière assemblée générale, nous avons créé deux associations et réactivé huit autres. Au bout du compte, nous sommes passés de soixante trois associations départementales à soixante dix.

Alors, face aux enjeux qui s’imposent à nous, nous n’avons qu’une seule solution : continuer à nous investir dans un travail collectif, au plus près des consommateurs salariés et pour la défense de leurs droits. D’avance merci !

Martine Sellier, présidente

image_pdfTélécharger cet articleimage_printImprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *