IN Magazine N° 172 – Mars / Avril 2017

Télécharger ce numéro Sommaire des numéros Voir la bibliothèque S'abonner à In Mag

Notre avenir de consommateurs
citoyens nous appartient !

 

Nous sommes témoins d’événements politiques vraiment particuliers, avec des airs de magouille et de corruption.
Parti de très loin dans les sondages, le candidat Fillon, le moins attendu et le plus libéral, est sorti du chapeau. Il aura fallu une révélation du « Canard enchaîné », pour que, depuis, la vie politico-financière de ce couple et de leurs enfants fasse la une de tous les journaux. Mais il n’est pas le seul. Le candidat Macron aurait, lui aussi, quelques ennuis à propos de ses finances.
Des investigations journalistiques ou des dénonciations, voire des lanceurs d’alertes, font ressurgir des « casseroles ». La candidate Le Pen, qui se voulait être « la moraliste de tous », se fait accrocher par le Parlement européen sur le financement d’emplois fictifs. La classe politique ne fait pas belle figure et ne suscite sûrement pas la confiance nécessaire pour convaincre les citoyens de se rendre aux urnes …
Hors de nos frontières, l’élection du nouveau président des États-Unis a surtout retenti sur le monde par des divulgations médiatiques, arnaques en tout genre, e-mails et données personnelles détournées, ambiance espionnage et guerre froide. Son installation s’est déroulée dans une « fanfaronnade » encore jamais vue. Dommage ! Pendant 4 années, avec un comportement imprévisible et tous les risques que cela comporte pour la planète, il va être à la tête d’une des plus grandes puissances mondiales.
Attention à ne pas nous laisser berner aussi en France par les mirages de certain(e)s. Nous risquerions de le regretter pendant 5 ans…
Que nous soyons connus ou simple citoyen, nos données personnelles sont l’objet d’un intérêt particulier (exploitations commerciales…) voire de piratage (fichiers bancaires, réseaux sociaux, internet…).
Il nous faut anticiper la sauvegarde de nos données personnelles en évitant, quand c’est encore possible, de les publier sur le Web. Par notre téléphone portable, nos GPS, nos cartes de crédit, nos ordinateurs ou tablettes, les caméras de surveillance installées en tout lieu public…tout ce que nous faisons et exprimons, est analysé, stocké, et exploité à des fins qui peuvent être contestables, et également contestées. Mais comme l’heure est au numérique et à la médiatisation, que nous sommes pris dans une spirale technologique irréversible, et donc en permanence espionnés, la tâche s’avère compliquée.
Alors attention, l’œil de Big Brother nous épie. A nous, consommateurs citoyens de nous donner collectivement les moyens de nous en préserver.

Alain Coudin, Secrétaire national

image_pdfTélécharger cet articleimage_printImprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *