In Magazine N° 181 – Septembre / Octobre 2018

Télécharger ce numéro Sommaire des numéros Voir la bibliothèque S'abonner à In Mag
Actualités Médiateur du notariat Vers un débat public sur l’inclusion bancaire énervé : vous avez dit déviation? National Colloque européen : pour en finir avec le travail des enfants Marseille : un congrès HLM sous haute surveillance Fête de l’Huma : débat sur le logement social Territoires Cher : Campagne logement Indecosa-18 Dossier Consommation et numérique : une révolution sans fin Pratique Coopératives de consommateurs, comment participer ? Culture A voir : 12 jours A lire : la vie marchandise A lire : le travail du consommateur

Notre association a obtenu la reconnaissance spécifique. Elle représente la légitimation de l’activité de l’ensemble de nos associations dans les départements. En mars nous avons eu, par la cour administrative d’appel, la confirmation de notre agrément de défense des usagers de la santé. Cette rentrée annonce aussi les augmentations des prix et les restrictions budgétaires gouvernementales entraînant une sérieuse perte du pouvoir d’achat.

Pour notre association, la défense individuelle des consommateurs reste primordiale, néanmoins, la défense des intérêts collectifs est importante, comme, par exemple, avec l’affaire Lactalis où la santé d’enfants a été mise en danger.

Nous devons rester vigilants sur la qualité des produits que nous consommons.

De quelle manière sont-ils fabriqués, Quelle place est laissée à la qualité ? Quelles conditions de travail pour les salariés ? Toutes ces questions, nous ont amenés à organiser un colloque européen sur « la face cachée des produits que nous consommons ». Il se déroulera le 4 octobre 2018 à Montreuil.
Notre devoir est d’être vigilant au devenir de la planète et à l’utilisation de produits néfastes tels que des phytosanitaires qui déséquilibrent l’écosystème et provoquent de graves maladies sur les ouvriers, les agriculteurs qui les utilisent et nuisent à notre faune et bien sûr aux consommateurs.
Le gouvernement sur cette question de l’écologie est dans la contradiction permanente. D’un côté il fait des annonces « volontaristes » et d’un autre il soigne son image vis-à-vis des lobbies de l’agro-business. La démission du ministre de la Transition écologique vient de confirmer cette ambiguïté permanente.
Face à toutes ces mauvaises nouvelles, les citoyens peuvent être un vrai contre-pouvoir à condition d’être rassemblés aux côtés du mouvement social et des associations de consommateurs.

Martine Sellier, Présidente

IN Magazine n° 181 – Septembre – Octobre 2018

image_pdfTélécharger cet articleimage_printImprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *