95 - Val-d'Oise Journal des locataires – IDF

Publié le 1 mars 2021

La Quittance 2

Editorial

Urgence écologique, sociale, démocratique

 

Il faut se rendre à l’évidence. Le système capitaliste qui écrase le monde où nous vivons a atteint ses limites ultimes. Et une nouvelle catastrophe est arrivée. Elle a pris cette fois l’aspect d’une crise sanitaire sans précédent à l’échelle mondiale, suivie d’une crise économique majeure, probablement plus grave que celle de 2008. Cette pandémie n’est pas la première de ce type, mais c’est la première à avoir pris une telle ampleur dans sa propagation et à avoir suscité une telle réaction.
Tout en est bouleversé, nos certitudes, nos habitudes, nos modes de consommation, de production, de déplacement… et une terrible interrogation s’impose à nous : pourrons-nous relever ce défi colossal qui nous fait face ? Sauver notre espèce, rendre notre organisation compatible à la planète sans faire fi des principes de liberté, d’égalité et de fraternité.
Car c’est de rien moins que cela dont il s’agit. Ce virus aura amplifié les inégalités en matière de logement (pour ceux qui ont un toit), de revenus, d’alimentation, en matière scolaire et numérique, etc. Les restrictions budgétaires à l’encontre de nos services publics, loin d’être stoppées sont amplifiées et tout particulièrement à l’égard de notre système de santé où on a manqué de tout : personnel en tension,
scandale du manque de masques, médicaments, sur-blouses, charlottes, gel, tests. Des malades sont décédés faute de place en réanimation et des anciens, faute de moyens humains et matériels suffisants en maisons de retraite !
Le gouvernement a envoyé beaucoup de signaux contradictoires et communiqué sur le non-respect des règles de confinement en renvoyant la responsabilité de la pandémie aux Français pour cacher la sienne en matière de pénuries. Pour éviter tout débat sur la responsabilité du libéralisme, que certains ont espéré devenir « le monde d’avant », il a multiplié et multiplie les signaux contradictoires et ne permet ni la clarté ni l’efficacité.
Vos bailleurs sociaux ont globalement assuré, dans les moments les plus aigus de la crise sanitaire, à la fois la continuité de service pour les bailleurs sociaux, la préservation sanitaire des personnels et la réponse aux demandes d’urgence des locataires.
Des numéros d’appel d’urgence ont été mis en place et nous pouvons aussi parler dans certains quartiers de la solidarité entre voisins. Depuis, des protocoles d’accord ont été mis en place dans les différents bailleurs pour les problèmes de loyers liés à la conjoncture économique.

Le journal des locataires d’Argenteuil-Bezons, Immobilière 3F, ICF La Sablière, Val d’Oise Habitat / Janvier 2021

image_pdfTélécharger cet articleimage_printImprimer cet article

Vie des associations 

Pièces-jointes :
LaQuittance2-IDF-web18012021-1.pdf Télécharger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *