Banques-Assurances

Paiement en ligne. Se poser les bonnes questions

Publié le 24 septembre 2021

Depuis une bonne dizaine d’années, le nombre d’achats sur Internet n’a cessé de progresser. Le commerce en ligne est devenu un acteur majeur de l’économie où se côtoient le pire et le meilleur. La question de la sécurité des données est cruciale car il existe malheureusement de nombreuses arnaques, qu’il s’agisse de vols de coordonnées bancaires, de piratage ou de fraude.

Avant toute chose, il convient de vous poser les questions suivantes :
● Comment faire pour protéger mes données bancaires et éviter les mauvaises surprises ?
● À quels sites puis-je faire confiance ?
● Quels sont les moyens de paiement les plus sécurisés en ligne ?

Avoir le bon comportement

Ne répondez jamais à des sollicitations par e-mail pour des paiements en ligne dont vous ne connaissez pas l’origine. Certains sont tellement redondants qu’ils en sont devenus cultes, comme ces e-mails souvent usurpés à une de vos connaissances qui vous demande de l’aider
financièrement et vous précise qu’elle ne peut pas vous appeler par téléphone.
Parfois, les sollicitations sont plus sournoises. On peut citer une demande de votre caisse d’assurance ou des impôts qui parvient sur votre boîte mail avec à la clé une amende ou un retard à payer.
La plupart des sites officiels vous demanderont toujours de vous connecter sur leur plateforme, jamais de donner vos coordonnées bancaires par mail. Vous pouvez aussi vérifier l’adresse e-mail de l’expéditeur. Souvent, vous verrez une adresse à rallonge, alors que les adresses officielles sont courtes, précises et finissent par le nom du site comme, par exemple impôts.gouv.fr.
À l’inverse, une adresse mail du type ccccciyjn@lesimpôtsenfrance.com doit vous inciter à la prudence.

À savoir : les sites Internet sécurisés pour le paiement indiquent un petit cadenas dans la barre d’adresse de votre navigateur, sur la gauche avant le nom du site. Un cadenas seul est signe que le site est probablement sûr et vérifié, tandis que la présence d’un cadenas barré ou accompagné d’un triangle jaune vous indique de prendre vos précautions. Si c’est le cas, ne prenez pas de risques et changez de site.

Les moyens de paiement les plus sécurisés en ligne

La e-carte bleue :

Cette option est très sécurisée et dépend de votre banque. Vous faites donc confiance à votre fournisseur de service bancaire habituel.
Un logiciel vous fournit un numéro de carte bancaire unique pour chaque paiement, évitant ainsi le vol de données. Lorsque vous souhaitez effectuer un paiement en ligne, vous choisissez l’option « paiement par e-carte bleue » sur le site marchand. Le logiciel de votre banque s’ouvre alors en parallèle et vous fournit un numéro de carte, une date de validité, et un cryptogramme pour une transaction unique. Il faudra, bien sûr, vous inscrire préalablement à ce service auprès de votre banque.
Si vous êtes un acheteur « compulsif », n’oubliez pas qu’il faudra répéter cette opération à chaque fois. Sachez aussi que la plupart des banques facturent ce service, à l’exception de certaines banques en ligne.

La carte bleue 3D Secure :

Cette option, proposée par Visa et le réseau MasterCard, consiste en l’envoi d’un SMS pour confirmer votre achat par un code unique, disponible environ cinq minutes.
Cette double vérification permet de limiter les risques de fraude. Proposée gratuitement, c’est une excellente alternative pour les paiements en ligne.
Depuis une bonne dizaine d’années, le nombre d’achats sur Internet n’a cessé de progresser. Le commerce en ligne est devenu un acteur majeur de l’économie où se côtoient le pire et le meilleur. La question de la sécurité des données est cruciale car il existe malheureusement de nombreuses arnaques, qu’il s’agisse de vols de coordonnées bancaires, de piratage ou de fraude.
Le paiement par e-carte bleue est un des moyens les plus sécurisés à ce jour.
Le cadenas à gauche de l’adresse du site témoigne d’une connexion sécurisée.

PayPal et autres sites de paiement :

Que ce soit PayPal, la plus connue, ou d’autres plateformes de paiement comme Payoneer ou Stripe, le principe est  identique. Vous vous enregistrez sur la plateforme et entrez vos coordonnées bancaires. Le site s’occupe ensuite de sécuriser les paiements en vous demandant votre mot de passe à chaque fois. Ainsi, le site marchand n’a pas d’accès direct à vos données. Les plus récalcitrants noteront que vous devez quand même renseigner vos coordonnées bancaires à PayPal, et que, comme tout site important, il peut malheureusement être victime de phishing (fraude à l’identité).
Malgré tout, cette solution gratuite est plébiscitée par beaucoup, mais elle n’est malheureusement pas accessible sur tous les sites de commerce en ligne.

Paylib :

Sur le même créneau que PayPal, Paylib propose un service de paiement sans coordonnées bancaires. Cette fois, ce service est proposé directement par les banques.
Vous devrez donc vous inscrire. Le service vous permet, lors d’un paiement sur Internet, de régler votre achat en utilisant seulement votre identifiant et votre code de connexion.
Moins connu que PayPal, mais tout aussi sécurisé, Paylib peut convaincre les sceptiques de passer par des plateformes en ligne, puisque Paylib est directement relié à votre banque.

Quelques conseils supplémentaires pour des paiements sécurisés

● Visitez et payez sur des sites sécurisés affichant uniquement un petit cadenas sur la barre d’adresse du navigateur.
● Utilisez un antivirus pour vérifier que la menace n’est pas déjà présente sur votre ordinateur.
● Vous pouvez aussi utiliser un VPN (Réseau virtuel privé) qui vous rend presque invisible sur Internet, mais cetteoption est payante et parfois complexe car elle ralentit la connexion.
● Décochez l’option « mémoriser la carte bancaire » sur les sites de commerce en ligne, pour éviter que quelqu’un puisse utiliser vos coordonnées bancaires.
● Consultez régulièrement votre compte bancaire pour détecter toute activité suspecte.

En respectant ces quelques conseils, vous réduisez fortement les risques et vous pourrez effectuer vos achats en ligne en toute sécurité. Attention tout de même, le risque zéro n’existe pas et les hackers sont pleins de ressources !

Pour INDECOSA-CGT – ARNAUD FAUCON

Paru dans  VIE NOUVELLE N° 225 Sept-Oct 2021 (Journal CGT des retraités)

image_pdfTélécharger cet articleimage_printImprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *